03 mai 2007

LE BOUQUIN.

(...Livre...)

Je pourrais le rebaptiser " Comment comprendre mes comportements parfois étranges et excessifs". Mais ça aurait été moins heureux comme titre il faut avouer. Parce que là le titre, il est très fort " Imparfaits, libres et heureux"... Quel programme enchanteur! J'entends d'ici certains d'entre vous qui pense que je suis une fille et que donc j'adore tous les machins un peu psycho de bar PMU. Je vous arrête tout de suite. Oui tout ce qui a trait à la complexité de l'esprit humain me passionne mais la course au bonheur à tout prix les " que du bonheur" et compagnie non vraiment très peu pour moi.
Un bouquin pas à mettre entre toutes les mains. Si vous êtes super à l'aise dans vos basquettes, que vous n'avez jamais de doutes et que vous n'avez pas connu le moindre échec ou la moindre désillusion dans votre vie, c'est sûr il n'est pas pour vous.
Un extrait de la 4ème de couv':
Etre enfin soi- même. Ne plus se soucier de l'effet que l'on fait. Agir sans craindre ni l'échec ni le jugement. Ne plus trembler à l'idée du rejet.Et trouver tranquillement sa place au milieu des autres.
Waw...
Ce que j'ai beaucoup apprécié c'est que ce livre tend à aider à nous construire mais pas " contre" les autres. En les regardant sous en autre angle. Je m'aperçois qu'en essayant de comprendre les gens qui vous énerve ou que vous détestez, vous dépensez beaucoup moins d'énergie négative et finalement tout se relativise. Même ma pire tête de turc pourrait devenir " pas si conne".
Fini les bouquins qui vous bourrent le crâne avec des phrases agressives qui sont censées vous donner confiance en vous " t'es un winner!". C'est quoi le but? Réussir et écraser tout le monde?
Ca me ramène à tout ce que je ne supporte pas en médecine. Des études élitistes qui nous mènent à devenir individualistes et à être complètement renfermé sur nos cours. On se bourre le crâne sans regarder le monde alentours. Et c'est comme ça que les médecins finissent par voir les gens comme des cas, des maladies et à être hermétique à la souffrance. Sans vouloir penser que je suis au dessus de la masse, je pense que ça au moins, ça ne m'arrivera jamais.
Bref, si quelqu'un me lit encore... Ce livre a participé à la réflexion que j'ai entamé ( je réfléchis! pouuurquoi? pourquoi cette poussière?) mais c'est loin d'être gagné après le coup que mon estime de soi vient de se prendre en plein dans le bide.

3 commentaires:

ppC a dit…

un ptit coucou en passant !

je ne t'avais pas oubliée mais à mon nouveau boulot j'ai pas d'accès
à la partie "commentaires" ni aux vidéos dailymotion ...

et comme je fais bcp moins de blog le soit @ maison ;)

c'est toujours aussi sympa ici !

ppC, bordel de queue ?!?

Karl a dit…

A quand une rencontre "PPC et Sabine"?? :)

Sabine a dit…

>ppC: merci de ta visite
>Karl: c'est le billet que je te demande de commenter, merci.