10 juillet 2006

ET SI C'ETAIT UN HOMME...

Hors catégorie.



On l'avait presque oublié, Zizou le dieu- vivant, la légende n'est pas toujours parfait. Sa sensibilité, ses émotions peuvent lui jouer des tours, à lui aussi...
Quelle déception, quelle fin brutale pour ce match . On voulait le meilleur pour lui, lui que chaque français porte quelque part dans son coeur... Zidane le héros, l'homme humble au grand coeur, fier de ses origines et de ses racines...
Qu'est ce qui a pu se passer dans sa tête, quelle insulte a été suffisament odieuse pour le mener seul dans les vestiaires un soir de finale de coupe du monde...? Est- ce que le savoir est si important? Ce qui compte, çe ne sont peut être pas les mots employés. La même situation ne provoque- t- elle pas des réactions complètement différentes chez chacun de nous? Qui peut juger si les paroles étaient assez insultantes pour que ce coup de tête soit " justifié"?
Le carton rouge est mérité, la faute indiscutable...



Je ne sais comment décrire ce sentiment, mais, la déception et le choc passés, je me dis que c'est plus fort qu'une victoire. C'est déjà si beau cette finale, après avoir été tant décriés. La défaite n'apporte t'elle pas plus d'émotions au final? Est ce qu'on n'aime pas mieux un Zidane sanguin que le Zizou lisse et parfait qu'on nous montrait? On a aimé cette équipe " On vit et on meurt ensemble". Aller, faites nous plaisir maintenant, ravalez votre déception et votre orgueil, redevenez les gamins fous de ballon rond heureux et fiers d'être arrivés en finale de la Coupe du monde, 8 ans après en avoir gagné une autre!

Le foot rend les gens cons certes... mais il émeut, déchaîne, passionne et rassemble.
Voilà, c'était le " passage obligé", parce que je suis comme les autres et que tout le monde est comme moi.

2 commentaires:

Astigo a dit…

Completement d'accord avec ton billet... Y à tellement de trucs qui ont été dit à propos de cette final, ça fait du bien a lire :)

Sabine a dit…

Moi ça me fait plaisir de lire ce com' ;)